Tapez votre recherche pour afficher les résultats

Search
Generic filters

S’investir en tant que bénévole : le rôle d’un président de comité

Le 20 avril 2021

Nous avons une ambition forte : Permettre aux entrepreneurs de transformer leurs idées en réussites entrepreneuriales.
Si vous avez une idée de création ou de reprise d’entreprise et que votre plan de financement a été validé par un de nos chargés de mission, le moment est venu de présenter votre projet devant le comité d’agrément, composé de chefs d’entreprises bénévoles, d’experts de l’entrepreneuriat.

Chef d’entreprise dans le domaine de l’assistance et de la maintenance informatique, Jean-Marc Astruz est investi dans la vie associative de son territoire.
Il nous explique son rôle de Président de comité ainsi que l’organisation d’un comité d’agrément.

Capture JMA

Comment en êtes-vous venu à vous engager bénévolement au sein d’IGA ?

A l’époque, c’est Bernard Duc, ancien Président de comité qui m’a présenté l’association avec enthousiasme. C’est ainsi que mon aventure bénévole a débuté.
Ce qui m’a tout de suite plu, c’est le fait de découvrir de nouveaux projets, de rencontrer des personnes et d’être en contact direct avec des porteurs de projet.

En quoi consiste votre rôle de Président de comité ?

Mon rôle consiste à accueillir les porteurs de projet, à faire en sorte que les choses se passent dans les meilleures conditions possibles tout en respectant la bienveillance.
Je fais également en sorte de donner la parole à tous les membres du comité, qu’ils souhaitent la prendre ou non.

Comment se déroule un comité ?

Il y a tout d’abord la partie anté-comité, où le Président accueille tous les membres du comité. Ensuite, le moment est venu pour le porteur de présenter son projet et d’échanger avec les participants.

Cet exercice n’est pas simple, c’est pourquoi je fais en sorte d’avoir un échange de quelques secondes avec le porteur de projet avant sa présentation, pour lui rappeler que nous ne sommes pas là pour le piéger ou le juger, mais pour l’aider et soulever avec lui, au tout début de son parcours entrepreneurial, les questions fondamentales pour la réussite de son projet.

Après le départ du porteur de projet, on délibère et on prend une décision, qui lui sera communiquée le lendemain par le chargé de mission.
Il est important que le chargé de mission ait en sa possession assez d’éléments suite à notre délibération, pour justifier notre réponse auprès du porteur de projet, qu’elle soit positive ou négative.

Quels éléments font que vous allez accorder un prêt d’honneur ?

Dans mon esprit, quand je réfléchis au dossier, je me pose la question de savoir si le porteur de projet a une chance raisonnable de réaliser les objectifs qu’il s’est fixé. Je m’assure aussi que la personne que j’ai en face de moi a les aptitudes et la personnalité qui font que son entreprise sera viable.
Moi-même j’ai été créateur d’entreprise, je sais ce que c’est, je connais les difficultés de la chose. La personne que j’ai en face de moi, qui a réfléchi à une idée, qui a décidé de créer son entreprise et de chercher des financements, m’est par définition sympathique.

Quelles valeurs et quelles qualités faut-il posséder pour devenir bénévole au sein d’IGA ?

La valeur principale dans les comités est la curiosité. Ensuite, on va retrouver la bienveillance. Une dernière chose importante, c’est le professionnalisme. Il faut avoir une certaine expérience pour être capable d’évaluer et d’expertiser les projets qui sont présentés.

Si vous deviez caractériser les comités en 3 mots ?

Je dirais tout d’abord le plaisir de participer aux comités. A chaque comité, je suis assuré de passer une soirée sympathique et enrichissante.
Ensuite je dirais la satisfaction, notamment sur le fait d’aider un projet et de rendre possible le développement d’entreprises pérennes sur notre territoire.
Pour finir, il y a quand même du travail, on ne peut pas se présenter au comité sans avoir un peu étudié le dossier en amont.

Mon rôle de président de comité consiste à accueillir les porteurs qui présentent leur projet et à animer la réunion, dans le respect et la bienveillance.

Jean-Marc Astruz, président de comité